Alex Megos
Grimpeur

Alex Megos

DÉCONTRACTÉ MAIS CONCENTRÉ

Des voies rocheuses les plus redoutables aux prises les plus délicates, peu d’athlètes font preuve d’un niveau de concentration similaire à celui d’Alex Megos. Révélé sur la scène internationale de l’escalade à l’âge de 19 ans, lorsqu’il réalise le premier 9a à vue de l’histoire, l’Estado Critico à Siurana en Espagne, Alex aime s’entraîner à la dure sur des murs équipés de petites prises en bois, qui lui ont permis de dompter les pentes rocheuses les plus prestigieuses au monde. Il est venu à bout d’un nombre incalculable de voies difficiles, le plus souvent dans un temps record et après seulement quelques tentatives. Alex aime aussi participer de temps en temps à des compétitions, comme lors des Championnats du monde où il a récemment pris la troisième place (escalade en tête).

Quelle est ta plus grande réussite dans la vie ? Ou de la semaine ?

Ma plus grande réussite, c’est de pouvoir vivre comme grimpeur. Ma plus belle performance dans ce domaine a été la première ascension de « Perfecto Mundo », le quatrième 9b+ du monde. Aucune autre voie ne m’avait demandé un tel effort. Il aura fallu toute ma passion, toute ma concentration, et me donner à fond pour y arriver, mais ça en valait la peine !

Qu’est-ce qui te pousse à grimper encore et encore, à te surpasser, à vivre de nouvelles expériences ?

J’aime ce que je fais, tout simplement. L’escalade, c’est pour ainsi dire toute ma vie. Ça me permet de combiner le sport, la nature, une activité physique et mentale, le voyage, la compétition avec moi-même et avec d’autres grimpeurs. Je peux définir mes propres objectifs, me concentrer pour chercher à les atteindre, repousser mes limites. Il y a tellement de choses à découvrir, de lieux à visiter, de lignes à trouver (et à enchaîner). Ça fait assez de raisons pour continuer à vivre des expériences !

Pourquoi utilises-tu la gamme GORE-TEX ?

Les produits GORE-TEX me permettent de faire ce que j’aime sans penser à rien d’autre. Je ne veux pas avoir à me soucier de mon équipement. Il doit remplir sa fonction, et moi la mienne. Je veux rester concentré sur l’escalade. La corde doit arrêter ma chute, la magnésie assécher mes doigts, mon sac à dos transporter mon matériel, ma veste me maintenir au sec et au chaud, mes chaussures me protéger à l’approche d’un bloc, etc. Tout doit répondre à sa fonction.

Peux-tu dire en dix mots maximum ce qui te motive le plus ?

M’agripper à de toutes petites prises, enchaîner les routes difficiles, et peut-être donner envie aux plus jeunes de faire de l’escalade et de se donner des objectifs, peu importe la difficulté (désolé, ça fait plus de dix mots !).

Pour chaque ascension, je n’emporte que l’essentiel. Ma veste GORE-TEX est parfaite. Elle est extrêmement légère et prend très peu de place dans mon sac. Très souvent, je suis bien content de l’avoir avec moi quand il commence à pleuvoir ou à venter. Et même quand les rochers sont humides et glissants, je reste au sec. Je peux me reposer quand le vent est froid, tout en restant au chaud. Je me sens à l’aise y compris dans des conditions difficiles.

Alex Megos
ALEX MEGOS

Grimpeur

Principales performances et principaux succès
  • Atteint le point le plus haut du « Black Diamond Project » à Stockholm, la voie indoor la plus difficile au monde.
  • Médaille d’argent lors des finales Lead de la Coupe du monde d'escalade IFSC à Kranj en Slovénie.
  • Médaille d’argent à l’European Bouldering Championship de Munich en Allemagne.
  • Première ascension « Fight Club » de Banff, la voie d’escalade la plus difficile du Canada.
  • Première personne à escalader une voie 9a à vue, l’Estado Crítico à Siurana en Espagne.

Gore-tex Newsletter