Le confort : un élément clé !

Le terme « confort » est très vague. Il se définit par l’absence d’inconfort. Un vêtement fonctionnel peut vous aider à préserver votre confort même lorsque les conditions climatiques varient : en vous offrant le bon niveau de confort et de protection, il vous empêche de vous refroidir ou d'avoir trop chaud.

Votre microclimat

Par rapport à leur taille et comparativement aux autres parties du corps, les pieds transpirent beaucoup : un pied peut produire au repos un quart de verre d’eau par jour ; un verre entier lors d'un effort et/ou par temps chaud. Il est donc nécessaire que nos chaussures puissent rester confortables, que l’on soit actif ou au repos.
Nos jambes représentent environ 30% de notre corps. Il s'agit d’une surface trop importante pour la négliger lorsqu'il s’agit de préserver son confort. Nous portons le même pantalon pour dévaler les pistes ou pour déjeuner dans les restaurants d'altitude surchauffés. Le modèle que nous choisissons doit pouvoir supporter tous les écarts de température de la journée.
Notre torse est comme un grand continent. Froid et humide à certains endroits, chaud et sec à d’autres. Les épaules et la région lombaire sont particulièrement sensibles à un refroidissement excessif et exigent une protection supplémentaire contre le vent et le froid. Si vous souhaitez conserver votre confort, vos vêtements doivent prendre ces zones en ligne de compte.
S'agissant des bras, la liberté de mouvement est plus importante que la chaleur. En fait, nos bras peuvent supporter 7ºC de moins que la température de notre torse - sans que l'on s’en aperçoive. En revanche, essayez de skier ou de faire du golf dans un vêtement qui ne vous offre pas une totale amplitude de mouvements... Oubliez.
Nos mains ont la vie dure. Elles transpirent beaucoup, sont exposées à toutes sortes de conditions extrêmes et doivent supporter une diminution de la circulation sanguine lorsqu’il fait froid. Pas étonnant qu’elles soient si sensibles aux basses températures. Ce que ressentent vos mains correspond à ce que vous ressentez, vous. Alors gardez vos mains au chaud et au sec, quoi qu'il arrive.
Parfois, on oublie qu'il existe peu de graisse ou de tissu entre notre cerveau, bien au chaud, et l'environnement extérieur. Lorsque la tête n’est pas protégée, la quantité de chaleur que l'on perd à cet endroit peut être supérieure à la chaleur que le corps tout entier peut produire. Voilà pourquoi il est si important de porter un bonnet lorsqu'il fait froid.

La fine couche d'air qui enveloppe votre corps, autrement dit votre microclimat, est principalement ce qui assure votre confort. Le microclimat idéal se situe aux alentours de 32°C avec un taux d’humidité inférieur à 30%. C’est à cette température que nous, humains, sommes le plus à l’aise. Mais ce qui est confortable pour nos mains ne l’est pas forcément pour nos épaules. Ou nos jambes. Par temps froid, nos bras et nos jambes peuvent supporter 7ºC en moins par rapport à la température du reste du corps, sans ressentir d'inconfort.

Contrôle climatique

Gestion de l’humidité

Si nous ne pouvons pas maîtriser les conditions climatiques, nous pouvons gérer le microclimat qui entoure notre corps. Les vêtements que nous choisissons gèrent le transfert de chaleur et d'humidité, et nous protègent des conditions climatiques. C’est de cette façon qu'ils préservent notre confort.

Régulation de la chaleur

Pour se sentir bien, il faut que la quantité de chaleur produite par le corps s’équilibre avec celle qu'il évacue. Si on a trop chaud on transpire, si on a trop froid on frissonne. Si vous avez trop froid, grelotter éloignera le risque d’hypothermie. La meilleure façon de préserver son confort, c’est de porter des vêtements totalement coupe-vent offrant un maximum de respirabilité : le vent, ne pouvant atteindre la peau, ne refroidit pas le corps ; la transpiration, quant à elle, s'échappe facilement et laisse le corps au sec. Les vêtements avec aérations permettent d'évacuer l’excédent de chaleur corporelle si nécessaire : pour la pratique d'activités très physiques et les températures élevées.

Protection contre le mauvais temps

Votre tenue doit pouvoir vous protéger contre les éléments. Si elle ne le fait pas, elle ne peut pas assurer votre confort. Vent, froid, neige, pluie... Lorsque la nature se déchaîne, vos vêtements doivent pouvoir faire barrière contre les éléments. Votre meilleure défense : un système d'habillement constitué de plusieurs couches qui conjuguent de façon optimale respirabilité, effet coupe-vent et imperméabilité pour vous garder au chaud et au sec.

Clothing systems

Masse musculaire importante + activité = productions de chaleur. Si vous voulez rester performant, vos jambes, tout comme le reste du corps, doivent rester confortablement au chaud et au sec. Or il est difficile de superposer les couches de tissu au niveau des jambes. Il vous faut donc un pantalon capable de drainer efficacement l’humidité, d'apporter une bonne isolation et une bonne protection contre les intempéries - le tout avec un seul tissu. Tout aussi important : le pantalon doit assurer une totale liberté de mouvement.
Les gants ont aussi un rôle compliqué : ils doivent être totalement coupe-vent et imperméables tout en offrant une respirabilité maximale pour garder les mains au chaud et au sec. Mais ils doivent aussi être composés de tissus durables et assez robustes pour résister à l’usure. Ils doivent enfin être renforcés au niveau de la paume et des doigts pour résister à l’abrasion et permettre une bonne prise en main. Tout aussi important : la dextérité doit être préservée.
Un bon bonnet doit garder la tête au chaud et au sec, Comment ? c’est à dire l’empêcher de refroidir à cause du vent et la protéger contre les intempéries tout en laissant la transpiration s’échapper.
La protection de la tête et des mains

Avoir la tête ou les mains mouillées, c’est très inconfortable. La tête et les mains transpirent plus qu’il n’y paraît, créant souvent humidité et perte de chaleur. Porter le bon équipement fait une grande différence au niveau du confort et des performances.

La superposition des couches

Si vous voulez pouvoir supporter les conditions climatiques les plus extrêmes et les activités les plus intenses, vous devez porter un équipement approprié. 
Que ce soit pour courir 15 kilomètres sous un soleil de plomb ou dévaler les pistes par un vent glacial, vous devez choisir une tenue adaptée.